Recours contre la déclaration d’utilité publique

Le 20  décembre  2010, le préfet des Hauts-de- Seine a déclaré « d’utilité publique »  le  projet  départemental d’aménagement de la rive gauche de Seine entre le pont de Sèvres et le périphérique. Ainsi ce projet d’un autre âge, qui vise à élargir la route à 2×2 voies et à bétonner les berges est va- lidé ! Le collectif des associations de défense de l’environnement du Val de Seine, les coproprié- taires expropriés et les riverains contestent le caractère « d’utilité publique » de ce mauvais aména- gement. Nous avons élaboré un contre-projet qui a été plébiscité par la population mais le Conseil général n’a tenu aucun compte de la consultation préalable et a imposé son projet.

Lors de l’enquête publique le com- missaire enquêteur, reprenant une partie de nos arguments, a émis une réserve concernant les aména- gements cyclables. Le Conseil gé- néral a modifié son aménagement à la marge et le préfet a considéré que la réserve était levée, ce n’est pas notre avis. Sur le fond et sur la forme nous réclamons aujourd’hui justice devant les tribunaux.

Luc Blanchard.

 

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 4 = seize