Île Saint-Germain

Longtemps terrain militaire, l’île Saint-Germain devient, au début des années 1980, un parc départemental de 18 hectares. Situé sur la commune d’Issy-les-Moulineaux, le parc est divisé en deux parties : la partie nord-est, qui comprend notamment la Tour aux Figures de Jean Dubuffet, et la partie centrale, occupée par un poney-club et un jardin naturel évoluant au rythme des saisons et faisant la part belle à la biodiversité.

En 2003, le parc est menacé par la construction d’une fondation pour l’art contemporain : la fondation Jean Hamon. Val de Seine Vert se mobilise et parvient à faire interrompre les travaux. L’affaire remonte jusqu’au Conseil d’État. Elle n’est toujours pas close.

Nos articles de 2015

Fondation Hamon : au début, il y avait les arbres (novembre 2015 / n°77)

Nos articles de 2013

Fondation Hamon : nouvelle condamnation (février 2013 / n°66)

Nos articles de 2010

La poursuite du cheminement piétonnier sauvée de l’appétit des promoteurs (septembre 2010 / n°56)

Point sur les projets d’aménagement du CG 92 (février 2010 / n°54)

Nos articles de 2005

Pour une gestion durable du parc de l’île Saint-Germain (septembre 2005 / n°36)

La concertation au point mort (février 2005 / n°34)

Nos articles de 2004

Centre d’Art Contemporain – donation Jean Hamon : partie remise ou abandon définitif ? (février 2004 / n°30)

Nos articles de 2003

La nouvelle pelouse des jardins Clos (octobre 2003 / n°29)

Parc de l’île Saint-Germain première victoire ! (mai 2003 / n°28)

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× neuf = 18