Paris teste le TramFret

Le réseau de lignes de tramway devrait dépasser les 100 kilomètres en 2020 en Ile-de-France. Parallèlement, un million de livraisons sont encore effectuées chaque jour sur le territoire, à 90 % par la route, créant les embarras que l’on connaît, sans parler de la pollution et du gaspillage d’énergie fossile. Tenter de transporter les marchandises par le réseau de Tram — une idée que Val de Seine Vert défend pour notre T2 depuis… 20 ans ! — est l’objectif de l’expérimentation de TramFret lancée en 2011 par la Ville de Paris, la RATP, le Stif et l’Apur*.

Deux rames vides du tramway des Maréchaux (T3) s’intercalant dans le trafic de passagers ont circulé chaque jour pendant un mois au début de l’hiver, pour tester la possibilité de rajouter des rames fictives de fret. L’idée est de créer ensuite des raccordements spéciaux vers des entrepôts ou des centres commerciaux, pour éviter au maximum les ruptures de charge.

Le T2 quant à lui présente en plus l’avantage de longer la Seine et ses infrastructures portuaires réelles ou potentielles : nul doute que le TramFret s’y implantera un jour.

*Stif : Syndicat des transports franciliens — Apur : Atelier parisien d’urbanisme

VDSV

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− quatre = 5