Les inondations de juin

DSCN2689_opt

L’île de Monsieur, Sèvres

La crue de la Seine, que nous avons connue début juin 2016, n’était pas la crue centennale (équivalente à celle de 1910) mais elle était impressionnante. En voyant l’eau ravager l’île de Monsieur, l’île Seguin, l’île Saint-Germain et s’infiltrer sur les berges nous avons eu une bonne illustration de l’adage : « la nature ne négocie pas ». Cela nous renforce dans l’idée qu’il faut végétaliser les berges du fleuve. L’eau a besoin de terre naturelle pour migrer vers la nappe phréatique, et trop souvent les constructions lui font obstacle. Une ville durable et résiliente ne joue pas contre son fleuve !

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− un = 8