Le cinéma municipal Méliès à Montreuil

À la place d’un ancien centre commercial construit entre dalle et passerelles de béton, le projet « Nouveau cœur de ville » de Montreuil rassemble commerces et culture autour d’espaces de rencontre et d’échanges formés de places urbaines et d’une rue commerçante à ciel ouvert. Entre la mairie et le théâtre, offrant avec sa terrasse un lieu convivial contribuant à l’animation de ce lieu central bien desservi, la ville a souhaité ne pas répondre aux propositions de construction d’un multiplexe privé mais a préféré créer le plus grand cinéma public d’art et d’essai, le cinéma municipal Méliès, qui offre au rez-de-chaussée des commerces et à l’étage six salles dans un bâtiment formant une coque translucide. L’architecte en est Dietmar Feichtinger, l’auteur entre autres de la passerelle Simone de Beauvoir, entre Bercy et la grande bibliothèque. Georges Méliès avait créé à Montreuil le premier studio de cinéma au monde : le hall d’accueil du cinéma lui rend hommage avec une lune géante gonflable, invitant à pénétrer des espaces aux volumes démultipliés par des miroirs, dans un jeu de structures de bois ayant un parfum d’envers de décor, d’atelier. On y trouve un café-ciné donnant sur une terrasse, un coin lecture et un espace jeux pour les enfants (architecte : Bernard Ropa).
Lionel Favier

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − deux =