Le Viaduc de Saint-Cloud s’habille de protections acoustiques

Long de 1110 mètres dont 529 au-dessus de la Seine, le viaduc de Saint-Cloud construit entre 1972 et 1974, relie l’autoroute A13 au boulevard périphérique de Paris.  Répertorié comme un point noir du bruit dès 1993, le viaduc va subir des réparations et être équipé de protections acoustiques.

Les objectifs sont nombreux : assurer la protection acoustique réclamée par les riverains, réparer quelques-uns des câbles tendeurs à l’intérieur de la structure, reprendre le revêtement béton extérieur détérioré, remplacer l’éclairage et la rambarde existants, optimiser la collecte des eaux de pluie et l’étanchéité de l’ouvrage.

L’exécution des travaux
Débutés le 12 novembre 2012, les travaux s’achèveront fin 2015. Pour la sécurité des usagers et des intervenants, une voie de circulation par sens est neutralisée pendant la journée en fonction des besoins, et la circulation est détournée la nuit pour l’essentiel des travaux. Quelques places de parking sous l’ouvrage sont aussi neutralisées pour les travaux de jour. Des dispositions sont mises en œuvre pour minimiser les bruits liés aux travaux qui restent cependant nettement  perceptibles la nuit, lorsque le bruit de fond du viaduc pour une fois se tait. Il est regrettable que cette isolation acoustique s’arrête avant l’entrée du tunnel, soit un peu avant le virage de l’avenue du palais, un mur acoustique en chicane permettant l’accès à l’A13 n’étant ni étudié, ni budgété alors que ce point maximal de bruit diffuse sur tout le centre ville !

Au final, si une amélioration certaine du bruit est attendue pour une bonne partie de Saint-Cloud, il faudra continuer à se battre pour obtenir un achèvement du dispositif de part et d’autre du tunnel, la partie en sortie de tunnel étant ridiculement inefficace et laide.

D’aucuns avaient rêvé d’un coffrage tubulaire transparent contenant aussi la pollution atmosphérique…. Mais en cette période de restrictions budgétaires ce rêve était peut-être un peu fou !

Annie TOURNAUD

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 − trois =