Le territoire des coteaux et du Val de Seine

Dans quelques mois les intercommunalités vont disparaître et laisser place à des Territoires. Dans le centre des Hauts-de-Seine la logique voudrait qu’un même territoire englobe Grand Paris Seine Ouest et Cœur de Seine. Ces deux intercommunalités constituent un bassin de vie.

p5_scot_opt
La loi Maptam prévoit qu’avec la création de la métropole du Grand Paris, le 1er janvier 2016, les intercommunalités de première couronne disparaissent. Elles sont remplacées par des territoires qui doivent compter au moins 300 000 habitants. Dans le centre des Hauts-de-Seine, GPSO a déjà la taille critique mais il serait souhaitable que le futur territoire englobe les trois communes de Cœur de Seine, les deux agglomérations ont l’habitude de travailler ensemble.
Le périmètre du SCOT
En 1991, déjà, six communes décident de créer le syndicat mixte du Val de Seine. Avec les communautés d’agglomération le périmètre s’élargit à onze communes et, en 2005, le syndicat est rebaptisé « des Coteaux et du Val de Seine ». Ensemble, les communes revisitent le schéma de cohérence territoriale (SCOT) qui sert de cadre de référence pour différentes politiques, notamment sur l’habitat, les déplacements, le développement commercial, l’environnement et l’organisation de l’espace.
Demain le SCOT sera géré à l’échelle de la métropole mais l’expérience acquise devrait permettre d’initier, sur onze communes, un véritable projet de territoire.
Luc Blanchard

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept + 6 =