Le Scot métropolitain

À quoi ressemblera la ville de demain ? À la lecture des documents d’urbanisme, on peut s’en faire une idée, participer à leur élaboration est indispensable.

Il existe toute une hiérarchie de documents d’urbanisme. Le plus connu est le Plan local d’urbanisme (PLU) qui réglemente les constructions dans les villes. Il va se transformer en PLUI pour prendre en compte les nouvelles intercommunalités. Au-dessus de lui il y a le Schéma de cohérence territoriale (SCOT). Jusqu’à présent, ils étaient peu nombreux en petite couronne mais GPSO a le sien. À l’automne 2020, il n’y aura plus qu’un seul SCOT qui couvrira les 131 communes qui constituent la Métropole du Grand Paris.

La phase d’élaboration

Ce document, qui va régenter l’urbanisme durant les prochaines années, est donc un document majeur. Val de Seine Vert a contribué à son élaboration en rédigent un cahier d’acteur. Nous avons commenté le diagnostic, critiqué les objectifs en termes de construction de logements neufs, en proposant de diviser par deux la production annuelle (fixé à 70 000 logements/an). Nous avons demandé que les priorités soient hiérarchisées, en plaçant la lutte contre le réchauffement climatique en priorité absolue. Nous avons également préconisé de mettre le citoyen au centre pour s’affranchir des égoïsmes locaux et plaidé pour une sobriété heureuse.

Luc Blanchard

Notre cahier d’acteur est disponible sur le site internet de la MGP : www.metropolegrandparis.fr/scot/ rubrique Participer > contributions

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 1 =