Issy-les-Moulineaux :  la transition se poursuit

Entre chantiers de grande ampleur et quartiers entiers en cours de rénovation, la ville d’Issy-les-Moulineaux change de visage. Voici plusieurs points de vigilance parmi ces mutations.

P4_PHOTO_Parc_Barbusse_opt

Issy-les-Moulineaux arbore avec orgueil ses tours aux parois de verre dans lesquelles se reflètent d’autres tours dans lesquelles se reflètent… etc. On pensait qu’il en était fini des grands chantiers dans la ville, que cette vague d’expansion vers le haut avait atteint ses limites. Que nenni !

La ville est aujourd’hui en pleine effervescence de nouveaux projets, et pas seulement au très emblématique Pont d’Issy (’voir p. 5). Grues, camions, excavations profondes, barrières de déviation, gilets jaunes, c’est une véritable frénésie qui se déploie actuellement dans les rues d’Issy-les-Moulineaux.

Nous avons voulu en faire le point.

Œ La ZAC Léon Blum en rénovation

Sur la Place Léon Blum s’élèvera la future gare du Grand Paris Express (ligne 15). La « ZAC Léon Blum » s’étend depuis la place, le long de l’avenue de Verdun, de la rue Aristide Briand et du boulevard Garibaldi, soit une zone de 17,4 hectares. Après démolition des bâtiments actuels, les nouvelles constructions se répartiront entre 28 000 m² de bureaux, 100 000 m² de logements dont 25 % de logements sociaux. Soit, selon certaines sources, 1 570 logements dont 1 000 logements nouveaux1. Sont aussi prévus un groupe scolaire d’environ 14 classes et un équipement de petite enfance. Bien sûr, il est promis des espaces verts. Selon les textes diffusés, « le parti pris architectural renverse les codes traditionnels de l’habitat pour intégrer pleinement la nature en ville ».

Il s’agit d’un réaménagement profond du quartier dans lequel l’arrivée de la nouvelle gare générera un trafic démultiplié.

Quid des circulations douces, des liens avec le T2 et la ligne 12 ? Quid du transfert des locataires actuels des logements sociaux durant la durée des travaux ? Au final, ce site comportera-t-il plus, moins ou autant de logements sociaux qu’auparavant ? Quelles conséquences sur le montant des loyers ? Autant de questions qui n’ont pas encore de réponse.

 Un nouveau bassin de stockage des eaux pluviales

Situé sous le stade Gabriel Voisin, un bassin de stockage des eaux d’une capacité de 23 400 m3 a été financé par le Conseil départemental. Il est aujourd’hui quasiment terminé. Il permettra ainsi de réduire les risques d’inondation et la pollution rejetée en Seine. Le stade sera entièrement remis à neuf à l’issue des travaux, en principe fin 2018.

Ž Parc Henri Barbusse : un puits de ventilation pour le Grand Paris Express

Dans le cadre de la construction de la future ligne 15 Sud, un puits de ventilation et de secours ainsi qu’un bâtiment technique (indispensables dans le cas d’intervention de secours dans le tunnel) vont être construits dans ce parc. Cette construction entraîne la démolition de l’escalier « monumental » du parc. Ses deux volées d’escaliers à larges marches en ciment armé et la terrasse panoramique qui le surplombe en font un élément caractéristique du parc et de cette architecture des années 30. Il a été réalisé par l’architecte Marcel Chappey, auteur aussi du Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux (Paci). Ce dernier est classé Monument Historique. On peut s’étonner et regretter que cet escalier ne soit ni classé ni protégé. Est-il encore temps d’agir afin de le protéger et conserver à ce parc ce monument qui en fait sa caractéristique et son originalité ?

 Un espace vert… à partager ?

Pour mémoire : la CCI Paris – Île-de-France installe sur ce site, dans le cadre de l’école Ferrandi (référence dans le milieu de la gastronomie et de la restauration), un pôle d’enseignement supérieur en ●●●  « hospitality-management » avec une infrastructure hôtelière haut de gamme et un restaurant gastronomique. La hauteur des bâtiments ainsi que l’ouverture du parc au public font encore débat.

 Le parc municipal des sports se transforme

La déconstruction vient de commencer et devrait donner jour en 2010 à la future « Cité des Sports ». Selon les informations communiquées, le montant des travaux s’élève à 60 M . Ce parc proposera une palette d’activités élargie, avec un gymnase supplémentaire : foot, athlétisme, saut en longueur, à la perche, lancer de poids, escalade ou encore squash. Les associations sportives y auront des bureaux. L’étage disposera également d’un restaurant ainsi qu’une tribune extérieure de 300 places qui surplombera les couloirs d’athlétisme. Une seconde tribune proposera 600 places au rez-de-chaussée.

‘ Un centre-ville d’ici trois ans

Malgré plusieurs réserves, l’abandon de la tour envisagée au départ est à mettre au crédit d’« Issy Cœur de Ville » (cf. La lettre de VDSV n° 80, p. 7).

Développé par Altarea Cogedim, l’ensemble doit être livré en 2021-2022.

Nicole Matrand

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − = 5