Un nouvel accord pour l’Île Seguin…

Les associations qui avaient déposé un recours contre le projet Bouygues sur l’Ile Seguin sont sur le point de signer un protocole d’accord. Seul le Comité de Sites de Meudon entend maintenir sont action contentieuse.

Il y a quatre ans, Val de Seine Vert et trois autres associations de terrain1 signaient un protocole d’accord avec la ville et retiraient leurs recours (Nous l’avions fait dès 2015). Des garanties avaient été obtenues afin de plafonner les hauteurs, créer un jardin,
un lieu de mémoire…

L’histoire se répète aujourd’hui. Cinq associations2 ont négocié âprement et ont obtenu la suppression d’un étage sur tous les bâtiments, ce qui ramène la constructibilité à 100 000 m2. Elles ont également obtenu plus de végétalisation, en partie du fait de la suppression de la halle, un bâtiment bas qui aurait pu devenir le lieu de mémoire. Cet accord est bien sûr un compromis, loin des revendications de « la déclaration de l’île Seguin » qui appelait de ses vœux une île verte. Seul le Comité des sites de Meudon maintient son recours, contre l’avis de plusieurs de ses membres. Les négociations continuent, mais peut-être que tout ce qui pouvait être obtenu l’a été.

VDSV

1 Accord de 2018 : Boulogne environnement, AEBB, Vivre à Meudon et Val de Seine Vert

2 Accord de 2023 : France nature environnement Île-de-France, Environnement 92, La Seine n’est pas à vendre, Nous sommes Boulogne, Association Rives de Seine.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


cinq + 5 =