Triangle

dessin triangle_fmt

Rappelons-nous le vote du Conseil de Paris, en novembre, qui rejetait le projet de tour Triangle. Le Moniteur, magazine du BTP, met alors en ligne une pétition afin de contester la décision d’une majorité d’élus et le souhait des associations et des Parisiens de ne pas voir s’inscrire dans la « skyline » une niaiserie triangulaire. Au-delà des sensibleries esthétiques et architecturales, ce serait le regret d’un grignotage du Parc des expos au profit des professionnels de l’immobilier de bureau, dont on sait pourtant les hésitations, comme celles concernant les tours projetées au Pont d’Issy.

Le Parc est traditionnellement un lieu de rencontres et de présentation des savoir-faire de tous les horizons. Il mérite d’évoluer au service de cette vocation exceptionnelle.

L’amputation de 6 000 m² du Hall 1 provoque la colère de grands exposants, comme le Mondial de l’auto. « À l’heure où la plupart des grands parcs concurrents dans le monde accroissent les surfaces mises à la disposition des organisateurs de salons », le projet de la tour Triangle les pénalise lourdement, affirment-ils.

Des débats réellement démocratiques manquent qu’ils soient culturels et techniques, qu’il concerne l’accueil, la logistique, le transport, l’énergie ou l’environnement. Le programme de rénovation en cours répondra-t-il aux attentes ? Le site côtoie les voies du tram, à quand un Cargotram, ou « TramFret » interconnecté et embranché au parc ? Tout cela est complexe, mais le transfert à Villepinte des activités du Parc des expositions les réduirait à de simples représentations commerciales, en annihilant l’excitation parisienne tant recherchée des touristes exposants.

Gil Leparmentier

Note : en mars, Anne Hidalgo soumettra au conseil de Paris un projet modifié.

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − deux =