Seguin, l’impossible consultation

Coup de théâtre lors du conseil municipal de Boulogne-Billancourt du 18 octobre. Le maire, Pierre-Christophe Baguet, annonce que les Boulonnais voteront les 14 et 15 décembre afin de départager trois projets pour l’île Seguin. Val de Seine Vert réagit dès le lendemain, dans un communiqué de presse nous tirons la sonnette d’alarme.

Nous rappelons, tout d’abord, que nous demandons le retour au précédent Plan local d’urbanisme qui prévoyait, pour l’île Seguin, une constructibilité de 175 000 m2. La constructibilité plafond n’ayant pas été précisée lors du conseil du 18 octobre, nous posons ce préalable. Nous demander de choisir entre un projet à 330 000 m2 et deux projets « apaisés » de 250 000 m2 n’est pas acceptable.

Nous pointons ensuite quatre difficultés majeures :

• Les trois projets sont signés Jean Nouvel, où est le choix ?

• La consultation est limitée aux Boulonnais, alors que plusieurs communes sont impactées.

• S’agit-il d’un vote référendaire d’initiative locale ou d’une simple consultation ?

• Le vote est prévu la veille de Noël alors que les projets ne seront connus que le 15 novembre, c’est trop court.

La procédure en cours

Rappelons qu’un recours a été déposé auprès du tribunal administratif de Cergy-Pontoise afin de faire annuler la délibération du 16 juin 2011, adoptant la révision du PLU pour l’île Seguin. La ville a répondu aux arguments développés par les six associations requérantes, nous préparons, avec notre avocat, une réponse à ce mémoire.

Luc Blanchard

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


− huit = 1