Près du camping du Bois de Boulogne, la « Trame verte et bleue ».

L’image du moment

p7_image_du_moment_opt

Les travaux Vallée Rive Gauche ont privilégié l’accessibilité sur la biodiversité, ce fut le choix initial pour un paysage structuré plutôt que naturaliste, soit ! Mais si l’objectif est de rendre la Seine à ses habitants, on ne doit pas oublier ceux qui composent la biodiversité, tout ce peuple de l’eau, de l’herbe et des futaies. La continuité écologique est indispensable aux espèces animales et floristiques qui bougent le long des corridors aquatiques et terrestres, les aménagements de berges doivent le permettre. Gil L

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + 9 =