PLUI : des trous dans la raquette

La première rencontre, consacrée au diagnostic sur les huit communes de GPSO, a montré que des approfondissements sont nécessaires.

Recollement des zonages de la MGP sur GPSO.

Recollement des zonages de la MGP sur GPSO.

Les plans locaux d’urbanisme qui définissent les règles d’aménagements du territoire doivent dorénavant être établi à l’échelle intercommunal. Grand Paris Seine Ouest qui regroupe huit communes du centre des Hauts de Seine s’est lancé dans l’exercice en février dernier. Val de Seine Vert et Environnement 92 ont demandé à être associé à ce travail en qualité d’associations agréé pour la défense de l’environnement. En juin le diagnostic nous a été présenté et nous avons pu demander des approfondissements.

Les précisions nécessaires

Sur plusieurs points clés le niveau de précision des cartes utilisées nous semble insuffisant. C’est le cas notamment des îlots de chaleur et de la pleine terre. Pour que le règlement, élaboré a partir de ce diagnostic, soit pertinent il convient de travailler à l’échelle de l’arbre. Les cartes actuelles ne permettent pas de déterminer les interventions nécessaires en particulier en matière de trames vertes. Nous ne pouvons lutter contre les îlots de chaleur sans créer de nouveaux espaces de nature reliées les un aux autres.

Par ailleurs nous nous sommes étonnés qu’il n’y ai pas de cartes qui croise la pollution et le bruit afin de délimiter des zones dans lesquelles les constructions sont impossibles. Enfin nous avons contesté le faite que l’accès aux espaces verts soit considéré comme très satisfaisant sur tout le territoire. Chacun peux constater qu’à Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt c’est loin d’être le cas.

 La mobilité

Nos discussions ont également portés sur les questions de mobilité. Les voitures individuelle sont beaucoup trop présentes dans l’espace public, lorsqu’elles roulent mais aussi lorsqu’elles stationnent. Un rééquilibrage est nécessaire il doit faciliter les déplacements doux et les transports en commun. Nous avons ainsi rappeler notre opposition aux élargissement de voirie tel que celui prévu par le département en bord de Seine à la hauteur de Saint Cloud.

Le diagnostic doit donc être approfondi pour que des solutions, à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui, puissent être élaborées.

Val De Seine Vert

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


quatre × = 28