Parc des Glacières : suite et fin ?

Les engagements oraux du maire tardent à se préciser.

Appel : Le parc des Glacières situé à Billancourt s’est trouvé menacé fin 2010 d’être
amputé d’une grande partie de ses espaces ludiques et de pro- menade pour y placer des courts du club de Tennis TCBB (voir la Lettre de Val de Seine Vert n° 58).
Il existe d’autres solutions pour l’implantation de cet équipe- ment : soit en réaménageant le site du quai Le-Gallo, soit, comme cela était prévu initialement, sur le Trapèze Renault, en rachetant du foncier au promoteur plutôt qu’en prenant sur le parc ce qui aurait pour effet de priver les habitants d’un des rares espaces verts de la ville.

Dans les délais impartis, en décembre 2010, l’association Val de Seine Vert a déposé un recours gracieux contre une irrégularité dans la procédure de cette opération (ibidem p. 2). Depuis, un col- lectif de riverains et d’usagers du parc s’est fortement mobilisé pour demander le retrait du projet. Cette mobilisation a atteint son point culminant lors d’une réunion de quartier le 9 février, où près de 500 habitants du quartier sont venus soutenir les interventions du collectif face au maire. Ce dernier en a pris bonne note et a déclaré que le projet ne se ferait effectivement pas à l’emplacement prévu, mais sans écarter formellement une autre implantation dans ce parc !

Le collectif attend toujours cette réponse formelle Val de Seine Vert n’ayant reçu aucune réponse au recours gracieux qu’elle avait formulé, a relancé plusieurs fois la mairie et, à la fin du délai, a décidé de déposer un recours contentieux. Celui-ci est soutenu par plusieurs membres du collectif informel ainsi que par d’autres usagers du parc.
En attendant le déroulement de ce recours, le printemps a repris ses droits, les arbres fleurissent, les parties de foot et de tennis en accès libre continuent, la fréquentation des jardins et du petit square est plus importante que jamais.
Tout milite pour que la municipalité revienne définitivement sur sa décision.
Remi Lescœur

 

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − cinq =