Les carrières de la colline Rodin sont stables

67_page5_fmt
Les carrières soigneusement creusées sur 3 ou 4 niveaux dans la colline Rodin dans la craie, à l’époque où le blanc de Meudon se vendait partout, sont si belles qu’elles ont été classées en 1986 pour leur intérêt scientifique et artistique.
Après 150 ans d’observation d’une exceptionnelle stabilité des piliers et voûtes qui les composent, le maire de Meudon, poussé par l’éphémère agence foncière des Hauts-de-Seine, a ouvert la procédure du péril imminent. Nous étions au début de 2013.
Après 30 mois de défense auprès du tribunal administratif, l’expertise est enfin réalisée. Décidément, les belles carrières de la colline Rodin sont stables. Elles demandent simplement à être respectées et surveillées. La ville (et l’agence foncière), deuxième propriétaire après le ministère de la Culture, est mise devant ses responsabilités.
L’édition 2016 des journées du patrimoine pourrait bien être l’occasion de renouer avec des visites guidées. Les associations s’y emploient. Renseignez-vous et le cas échéant inscrivez-vous.
DM

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 − deux =