L’écoquartier de Rueil à l’heure des choix

Le projet de l’écoquartier de Rueil-Malmaison soulève la question de la politique de chauffage de ses bâtiments. Le choix de la ville se porte sur un réseau de chaleur. L’élu écologiste Vincent Poizat propose une alternative : la construction de Bâtiments à Énergie POSitive (BEPOS).
Le BEPOS est un bâtiment qui produit plus d’énergie (thermique ou électrique) qu’il n’en consomme. Il s’agit généralement d’un bâtiment passif très performant et fortement équipé en moyens de production d’énergie. Ce concept devrait servir de base dans la réglementation thermique de 2020 (RT2020), qui sera obligatoire pour tous les logements neufs.
Pour préparer la mise en place de la réglementation, l’association Effinergie a établi un label pilote, Bepos-effinergie 2013. Diffusé auprès des acteurs du bâtiment depuis février 2013, il s’applique aux résidences individuelles et collectives et aux bâtiments non résidentiels. Les retours d’expériences des « testeurs », recueillis par l’observatoire BBC (Bâtiments Basse Consommation), permettront de faire évoluer les exigences de la RT 2020 avant la généralisation des bâtiments à énergie positive.
L’exigence principale du label porte sur la différence entre la production d’énergie renouvelable et la consommation d’énergie non renouvelable, qui doit être positive, avec une tolérance qui dépend du type de bâtiment, de la zone climatique et de la densité.

Ellgë

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + = treize