Le Tribunal administratif de Cergy Pontoise annule le POS de Garches

Le tribunal a dû envoyer une injonction au Sénateur-maire en novembre 2011 pour que celui-ci réponde au mémoire des associations de janvier 2010 ! 2 ans pour répondre aux magistrats !

Le tribunal administratif sanctionne donc par son jugement du 3 février 2012 le déficit de concertation appliqué par le maire depuis 2008 et lui prescrit d’appliquer l’article L 300-2 du Code de l’urbanisme sur la concertation : « la concertation avec les habitants et les associations et tous les acteurs concernés dès l’élaboration du projet d’urbanisme et tout au long du projet… »

Victoire amère pour les associations de défense de l’environnement, car le Sénateur-maire a fait démolir des bâtiments remarquables qu’il aurait pu préserver et utiliser de nombreuses années encore. La crèche Garreau, construite en 1931 et inscrite à l’inventaire Mérimée, a été détruite le jour même où le maire a reçu la convocation du juge des référés en juillet 2010 (voir notre article dans la Lettre de novembre 2010) ! Depuis 2 ans, le maire offre ainsi aux Garchois le spectacle désolant de 2 friches inutiles en plein centre-ville ; il a engagé des dépenses, des professionnels et de nombreux bénévoles sur des projets contestés à juste titre.

Il nous reste à espérer que le Sénateur-maire reprendra les projets pour Garches en concertation avec les habitants, les associations et les acteurs concernés dès le stade de « la feuille blanche ». Un PLU Grenelle 2 peut être mis rapidement en route avec une vision globale, complète et transparente de la commune sur le moyen et long terme.

Olivier Delourme, Président de l’association Garches est à vous

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 × un =