La chaleur dont nous avons besoin est sous nos maisons

Vous connaissez la géothermie, mais savez-vous qu’elle commence à quelques mètres de la surface du sol ?

Àpartir d’une dizaine de mètres la température du sol est déjà d’environ 10 °C et s’accroît de 3 °C par 100 m de profondeur. Cette chaleur de basse énergie est exploitable grâce aux pompes à chaleur (PAC) qui fonctionnent alors avec un très bon rendement (pour 1 calorie pompée elle en restitue plus de 4). Il est possible alors d’alimenter de 1 (maison individuelle), jusqu’à 300 équivalents-logements.

Deux types de technologies sont possibles :

• soit une sonde dans un forage sec

• soit en présence d’une nappe d’eau : 2 forages, l’un pour pompage l’autre pour restitution.

Échangeur géothermique fermé sur sonde verticale

Le fluide qui circule dans le tube se réchauffe et cède ses calories à la PAC.

Échangeur géothermique ouvert avec pompage

La PAC extrait les calories de l’eau

geothermie

Les forages jusqu’à 200 m font partie de la catégorie dite « géothermie de minime importance » pour laquelle une réglementation spécifique se met en place avec une simple déclaration (voir www.geothermie-perspectives.fr).

Les travaux doivent être réalisés par des foreurs qualifiés.

Alain Argenson

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ deux = 4