Info ou intox ?…

La Seine Musicale, inaugurée le 22 avril 2017, a été pensée comme un navire. Posé sur la pointe de l’Ile Seguin, il est même doté d’une « voile » qui épouse la forme arrondie de l’Auditorium.

Seine musicale Voile1_opt

Au-delà de son esthétisme, et en plus de protéger cette salle de spectacle de l’ensoleillement direct, cette surface de 800 m2 est recouverte de cellules photovoltaïques. Ce panneau solaire géant suit la course du soleil et doit, soi-disant, optimiser la production d’énergie. Composée de panneaux photovoltaïques, elle promet de se déplacer selon la course du soleil.

Mais cette « voile » est totalement immobile depuis des jours… Déjà en panne ou simple rodage ?

Montée sur un rail, elle tourne autour de l’Auditorium, d’Est en Ouest. Autoalimentée, elle doit se déplacer par légères saccades comme les aiguilles d’une montre, toutes les quinze minutes. Pour revenir normalement, le soir, à son point de départ.

De mauvaises langues affirment que pour la faire se déplacer sur ses rails, il faudra très certainement engloutir le peu d’énergie produit par ce dispositif…

Il y a aussi fort à parier que ce coûteux joujou high-tech tombe en panne et qu’une fois bloqué, il attendra une réparation qui risque de ne jamais venir.

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + = deux