Grand Paris Express, le débat se poursuit

65_Grand_paris_express_fmt

«Ils sont fous ces associatifs ! Depuis des années, ils réclament des transports en commun et maintenant qu’on va leur en créer un, ils n’en veulent plus ! » Notre position sur le Grand Paris Express (GPE) n’est pas aussi simpliste. C’est pourquoi nous lui consacrons quatre pages, autonomes par rapport au reste de l’actualité.

Pour éviter que « le ciel nous tombe sur la tête », nous avons essayé de traiter le sujet du GPE sous différents axes avec des articles présentant ses avantages, ses inconvénients et ses oublis… Ce faisant, nous répondons à une demande des citoyens que nous avons eu l’occasion de croiser lors des séances de présentation de ce projet organisées par l’organisme en charge de sa gestion, la société du grand Paris. Nous attendons d’ailleurs votre avis sur le sujet, soit en nous adressant un courrier postal, soit en nous envoyant un mail à vdsv@valdeseinevert.net

Si nous nous arrêtons avec tant d’application sur ce projet c’est que son impact est et sera important aussi bien pour l’ensemble de l’Île-de-France que pour notre territoire des Hauts-de-Seine.

Commencer sa construction par sa ligne rouge sud, partant de Noisy-Champs en Seine-et-Marne et se terminant au Pont-de-Sèvres dans le 92, n’est pas anodin.

Elle traverse la ville d’Issy-les-Moulineaux dont le maire est également président du conseil de surveillance de la société du Grand Paris !

Prendre comme points d’appui techniques le bas parc de Saint-Cloud et la base nautique de l’île Monsieur, créée en 2009 et ayant coûté 45 millions d’euros, semble ignorer les usages quotidiens de ces sites appelés désormais à être restructurés.

Prélever une taxe spéciale d’équipement au profit de la société du Grand Paris sur l’ensemble des contribuables franciliens assujettis à la taxe d’habitation et à la taxe foncière sans leur demander s’ils préfèrent que cet argent aille à l’amélioration des transports existants, comme l’extension de la ligne 9 du métro, ferait dire à tout bon Viking : « Il y a quelque chose de pourri dans mon royaume… ».

Alain Mathioudakis

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois × 3 =