Frédéric Puzin devient président de Val de Seine Vert

Je viens d’être élu par le conseil d’administration de Val de Seine vert, président de l’association et je l’en remercie. Âgé de 66 ans, j’ai pris ma retraite d’inspecteur de l’Éducation nationale il y a un an. Je suis investi depuis près de trente ans dans toutes les problématiques écologiques et environnementales du Val de Seine et de GPSO. Je suis actuellement membre du Conseil Paritaire de la Publicité au titre de France Nature Environnement. J’ai tenté de me spécialiser dans la lutte contre l’affichage publicitaire démesuré dans l’espace public.

p2_frederic_opt

Le Val de Seine c’est une belle étiquette, pour une réalité plus prosaïque dont nous devrions avoir collectivement honte. De renoncements en renoncements, nous avons fait le choix de faire disparaître la nature autour de nous sauf si elle est encadrée par des grilles et s’appelle jardin public ou parc. Nous avons utilisé le moindre arpent de terre pour construire en hauteur ou à plat, nous avons imperméabilisé les sols, nous avons pollué la Seine et tous les anciens sites industriels, tels l’île Seguin, l’île Monsieur etc. Nous avons détruit les centres-villes, et nous continuons avec des énormes projets de travaux publics et privés qui ne servent finalement qu’à faire couler du béton pour une économie qui ne peut pas s’arrêter.

Nous sommes contraints, en septembre 2020, à lutter pour préserver les quelques arbres restants aux bords de Seine dans la Cité de la Céramique, à argumenter contre une tour de bureaux sur l’île Seguin. Nous avions fait capoter le projet Nouvel et ses 5 tours, mais on voit que cette obsession de cacher le ciel est toujours vivace.

L’association est une véritable réunion de talents et d’experts. Val de Seine Vert a toujours su agréger des compétences exceptionnelles. C’est une des rares associations agréées protection de l’environnement au niveau départemental. Cet agrément nous engage encore plus puisqu’il nous permet notamment de nous faire entendre dans les institutions, mais aussi de porter la défense des victimes des abus commis contre l’environnement.

Notre positionnement ne se situe jamais dans la seule perspective de la satisfaction humaine à courte vue même si celle-ci est évidemment une constante à prendre en compte car on ne fait pas le bonheur des gens malgré eux.

Val de Seine Vert continuera à porter la voix singulière de la défense de l’intérêt général.

Frédéric Puzin

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six × = 18