Forêt menacée, climat en danger

p1_climat

«L’Amazonie se consume peu à peu », ce constat est catastrophique pour nous tous. Et la prise de conscience internationale de la disparition de l’un des derniers poumons verts de la planète n’est toujours pas à la hauteur de cette menace pour le climat que constituent les feux de la plus grande forêt tropicale du monde. Si la déforestation continue, après avoir absorbé 5 % des émissions fossiles mondiales correspondant à la moitié de celles émises par l’Europe, les forêts amazoniennes deviendront neutres voire émettrices de carbone et contribueront à leur tour à l’augmentation du CO² atmosphérique. Il faut rappeler haut et fort que les forêts régulent en partie le climat en participant notamment au cycle de l’eau. Grâce à l’évapotranspiration, de grandes quantités d’eau s’évaporent des arbres qui forment les nuages qui à leur tour entraînent des précipitations permettant d’irriguer les sols. Moins d’arbres signifie donc moins de pluie et plus de sécheresse. Rappeler ce principe, ici, permet de faire écho à tous les abattages d’arbres qu’autorisent régulièrement les maires de nos communes pour répondre à des projets d’aménagement, comme ceux d’Issy-Les-Moulineaux, et surtout à la disparition de 3 000 m² de la forêt de Clamart pour créer une 3e voie de circulation automobile le long du futur tramway T10.

La prise de conscience citoyenne, brésilienne tout d’abord, de tout faire pour protéger ce patrimoine vivant, est le seul levier possible permettant d’infléchir des politiques gouvernementales nationales et de créer un statut spécial, international ou pas, pour l’Amazonie. Cet éveil doit se faire ensuite ici car la déforestation brésilienne est due à la culture du soja et à l’élevage bovin, soit à la demande mondiale de viande. Alors, comme le souligne dans le journal Le Monde Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, directeur de l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire, « tant que celle-ci continuera d’augmenter, la forêt, donc le climat, seront menacés ».

Vous avez la possibilité de vous exprimer contre toutes les destructions d’arbres et pour de réelles mesures protégeant le climat en participant les 20 et 21 septembre prochains aux mobilisations pour le climat prévues à Paris !

Alain Mathioudakis

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


sept − = 0