Enquête publique Serres d’Auteuil

A la suite du dépôt en Août 2013 des demandes de permis de construire par la Fédération française de tennis (FFT) pour l’extension du Stade Roland Garros dans le jardin public des Serres d’Auteuil, une enquête publique a été organisée du 10 juin au 25 Juillet 2014.

p2-serres

Les Serres d’Auteuil et Roland Garros appartiennent à la Ville de Paris mais la réalité géographique est qu’ils font partie du quotidien des résidants de la Ville de Boulogne Billancourt. Or les dispositions du PLU de cette ville interdisant toute activité dans le quartier sont contredites de façon permanente par les activités de la FFT sur leur site de Roland Garros.

Val de Seine Vert a donc adressé ses observations sur le projet au Commissaire enquêteur en s’étonnant qu’au moment où un Grand Paris se dessine une manifestation sportive de l’envergure de Roland Garros ne soit pas délocalisée en grande couronne au lieu de créer une nouvelle concentration de nuisances à la Porte d’Auteuil. En effet le site ne cesse de s’agrandir depuis sa création en privatisant et bétonnant des sites protégés et classés (Serres d’Auteuil, Bois de Boulogne).

Outre les nuisances subies par les Boulonnais du fait de la concentration d’équipements sportifs professionnels dans un espace résidentiel comme nulle part ailleurs dans le monde et de l’absence de plan d’aménagement d’ensemble du quartier, ce projet est problématique d’un point de vue environnemental du fait de :
• la mort programmée de nombreux arbres d’espèces remarquables et la destruction d’un site classé.
• un bétonnage supplémentaire sans étude d’impact environnemental. La Ville de Paris, qui promeut l’économie circulaire et l’agriculture urbaine, autorise cependant le bétonnage définitif d’une surface susceptible de redevenir un jardin maraîcher utilisé par les riverains.
• l’augmentation de la circulation dans une partie de Paris déjà très polluée par le périphérique et l’A13, sachant qu ‘aucun plan de transport n’a été sérieusement étudié.

Ce schéma d’extension de Roland Garros remet en cause également les règles protégeant le patrimoine bâti. En effet, le jardin des serres d’Auteuil est un site classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1957. Et a priori, la direction régionale des affaires culturelles n’a pas donné son accord préalable à ce projet.

En conclusion, Val de Seine Vert tient à marquer son opposition à ce projet d’autant plus qu’il existe une solution alternative à ce projet en recouvrant une partie de la bretelle de l’autoroute A13.

Odile Siary

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − trois =