Disparition des peupliers de la Seine musicale

Les trois peupliers de la pointe aval de l’île Seguin, qui étaient intégrés « sans problème » au projet de Cité musicale départementale de l’île Seguin, dénommée « Seine musicale », ont été abattus jeudi 29 septembre. La justification de cette coupe a été immédiate : « les arbres étaient malades, on ne pouvait rien faire pour les sauver ». Cette précipitation qui a justifié cet acte fait écho à l’expression « qui veut noyer son chien l’accuse de la rage ». Sentiment confirmé par l’annonce concomitante à la coupe des peupliers, qu’une statue de Rodin sera installée sur la place laissée libre, répondant ainsi à un souhait du président du département du 92. CQFD.

Jean Henri

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq × 1 =