Que pensez-vous du nouveau  plat de nouilles ?

Familièrement appelé « plat de nouilles » par les Sévriens, l’échangeur du Pont de Sèvres est une verrue à laquelle le département propose de s’attaquer… en 2018. La concertation préalable a lieu du 4 mars au 5 avril prochain, nous sommes au tout début de la procédure, le bon moment pour s’exprimer et réclamer une alternative.

Le conseil général des Hauts-de-Seine se propose de « remettre à plat » l’échangeur du Pont de Sèvres et de l’humaniser. Les piétons et les cyclistes, qui avaient été complètement oubliés retrouveraient droit de cité. Le musée national de céramique, aujourd’hui encadré par des routes et flanqué d’un parking, retrouverait un parvis-jardin. Bref, pour quarante millions d’euros, tout de même, on nous en met plein la vue.

Des fleurs en bordure de route

Le département n’a pas lésiné sur les moyens pour exposer son projet : une exposition, une maquette, des vidéos simulant en images de synthèse la ville de demain. Faut-il applaudir ? Non.

Le projet qui nous est présenté est avant tout un projet routier qui ne remet pas en cause le passage de 180 000 véhicules par jour. À l’heure où il faudrait s’affranchir de la voiture, nos élus nous conduisent dans une voie sans issue.

Ce que nous aurions souhaité c’est une alternative à ce projet routier, comme celle proposée par les associations pour contrer l’élargissement de la RD7 à 2×2 voies. La problématique est la même, nous sommes dans la continuité du projet « Vallée rive gauche » qui, du même coup, coûte encore un peu plus cher.

Il reste que cet aménagement propose de nouveaux usages et que, de cela aussi, il est intéressant de discuter. Nous serons là pour le dire.

Luc Blanchard

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× neuf = 9