Prolonger la ligne 9

La liaison entre le Pont de Sèvres et La Défense est aujourd’hui assurée par le tram T2, et si c’est devenu très inconfortable depuis le prolongement jusqu’au Pont de Bezons, ce n’est pas en raison de l’infrastructure, mais de la pénurie de rames. Si la raison intervient encore quelque peu dans les décisions on peut donc penser que le prolongement de la ligne rouge vers La Défense n’est pas pour demain, tant d’autres urgences sont plus criantes, et les budgets inextensibles.

Dans ce contexte le choix de placer le terminus prétendument provisoire de la ligne rouge sur la rive droite est lourd de conséquence pour les futurs usagers. Le trottoir du Pont de Sèvres est déjà encombré des piétons qui commutent entre le T2 et la ligne 9. On va y ajouter les passagers de la ligne rouge. Malgré sa largeur, on peut penser qu’il y aura là bousculade quotidienne, pour un trajet qui par jour de pluie et de vent est franchement désagréable.

La fluidité des échanges piétons entre les modes de transports est un élément essentiel de la qualité d’une infrastructure de transport, et l’on devrait ici examiner la possibilité de reporter le terminus de la ligne 9 sous la Seine, en laissant la ligne rouge sur la rive gauche, cette solution assurant la meilleure connexion possible entre les trois lignes.

On peut par ailleurs penser que la saturation de la circulation de surface sur l’axe vers Versailles invite à prolonger plus loin la ligne 9, cela paraîtrait autrement plus pertinent que de doubler le T2 entre Le Pont de Sèvres et la Défense.

Jean Borsenberger

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + = treize