Ne touchez pas au square de Weiden

Les riverains du square de Weiden se rassemblent dans l’association Douceville pour contrer le projet de la Ville et des promoteurs.

63.6 photo square Weiden_fmt

Site d’élection et havre de paix : les Isséens sont viscéralement attachés au square du Weiden

Le square du Weiden d’Issy-les-Moulineaux soulève les passions : les promoteurs rêvent d’y implanter des immeubles de grand standing. Les habitants, riverains ou promeneurs occasionnels, y sont, eux, viscéralement attachés. Les municipalités successives en ont fait un emblème de leur politique sociale (Maison du Peuple puis PACI-Palais des congrès d’Issy-les-Moulineaux, dispensaire, bâtiment de la Sécurité Sociale).

Un terrain bien tentant

L’alibi récurrent à l’origine de l’attaque en cours contre le square est le souhait de la Sécurité Sociale de vendre son annexe, la CPAM, et de reloger ailleurs ses 3 employés.

Ce terrain exigu (390 m2) de forme triangulaire est inapproprié pour y bâtir un immeuble d’habitation. Des tractations ont donc été menées afin d’élargir la parcelle au détriment de la Ville, propriétaire des parcelles voisines. En modifiant la taille et la forme du terrain on permettrait ainsi un programme immobilier juteux.

Le projet de la Ville

La suite est connue : un projet de barre d’immeubles en bordure Sud du square transformant la rue Telles de la Poterie en un véritable corridor, répandant son ombre sur le square matin et soir et prenant en étau le Centre médical, soi-disant pour le « mettre en valeur ».

L’attaque a ensuite été menée tambour battant bien que dans les formes légales puisque la zone est une ZAC : publication dans la gazette municipale Point d’Appui, envoi d’une lettre aux riverains, lancement d’une procédure de concertation avec affichage en mairie, organisation d’une réunion publique de concertation, le tout pendant le seul mois de septembre 2011.

Des arguties fallacieuses

Plus que l’article très orienté de Point d’Appui, ou que les panneaux tendancieux affichés à la mairie, c’est une déclaration effrontée publiée dans le Parisien du 15 septembre, et reprise oralement le même jour au cours de la réunion publique, qui « mettait le feu aux poudres » : les espaces verts doubleraient prétendument de surface en dépit d’une augmentation de 20 % de l’emprise bâtie ! Vu l’ambiance houleuse de la réunion, la Mairie recrutait quelques volontaires pour un comité informel de concertation.

L’opposition au projet, au départ simple adresse mail douceville@free.fr, se développait rapidement. Au bout d’un mois une pétition comptait plus de 1 000 signatures, une association « Douceville » était créée (http://douceville.unblog.fr/), comptant bientôt plus de 140 adhérents. La procédure d’enquête était prolongée de 15 jours se soldant par 6 cahiers d’enquête, du jamais vu !

Ensuite, tout en annonçant qu’elle abandonnait son projet initial, la Mairie précisait que la barre d’immeubles serait simplement déplacée dans le bas du square.

Ambiguïté du rapport d’enquête publique

Le 20 janvier dernier, les riverains pouvaient enfin disposer du rapport officiel d’enquête. Celui-ci démontre la pertinence du rejet massif de tout projet de construction et les manquements de la Ville. Mais, de façon déroutante, les 2 dernières pages concluent par un avis favorable sur la révision simplifiée du PLU (Plan Local d’Urbanisme) avec 2 réserves et 5 recommandations.

Pour comprendre cette apparente contradiction il faut faire le distinguo entre projet d’aménagement et révision du PLU. Alors que ce qui avait été présenté était le projet d’aménagement et sa composante immobilière, l’avis du Commissaire d’enquête était demandé uniquement sur la procédure de révision simplifiée du PLU.

Le 16 février, au cours de la 3e réunion de concertation, la Mairie a présenté une nouvelle fois son projet de construction en bas du square, qui a été refusé à l’unanimité par les riverains présents.

Restons vigilants, pour que le bon sens l’emporte : on ne construit pas dans un parc, quand bien même il s’agirait de le « requalifier ». Sur ce projet, la mairie rejoindra-t-elle ses administrés ?

Frédéric Lung

Association Douceville – voir film sur http://douceville.unblog.fr/zaps

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 6 = douze