MGP : Planification XXL

La Métropole du Grand Paris (MGP) a voté ce 24 janvier son Schéma de cohérence territoriale (SCOT), qui définit «les grandes orientations d’aménagement sur les 20 prochaines années». Il a été approuvé par 129 conseillers métropolitains sur 137 votes exprimés.

 Après 4 ans de travaux c’est le premier document de planification urbaine à l’échelle de la métropole qui regroupe 131 communes pour une population de 7,2 millions d’habitants et plus de 4 millions d’emplois. Ce Scot doit permettre de bâtir une
« métropole résiliente face aux aléas climatiques, aux risques naturels, technologiques et sanitaires » a souligné la MGP dans un communiqué. Le document a en effet une tonalité résolument environnementale dans ses orientations.

Mais le consensus entre droite et gauche autour du texte, s’est étiolé avec la présentation de quelques amendements de dernière heure portés par le président de GPSO, JC.Baguet (LR), proposant notamment la possibilité « d’exceptions au code de l’urbanisme » , de
« constructions isolées à proximité des forêts» ou de « la modification de l’objectif de 30% de pleines terres ». Ces amendements ont tous trois été rejetés.

 S’il était adopté, après enquête publique et un vote définitif qui doit intervenir d’ici à 2024, ce texte serait la « colonne vertébrale » de la métropole, explique son président, Patrick Ollier.

Val de Seine Vert

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


7 + cinq =