Les hubs du Grand Paris

Après un temps de construction institutionnelle, la métropole du Grand Paris passe à la phase projets. Les quartiers autour des futures gares du Grand Paris Express sont envisagés comme des « démonstrateurs de la ville intelligente et durable du xxie siècle ». Dans les Hauts-de-Seine, deux sites sont particulièrement mis en avant. Les élus sont à la manœuvre mais la société civile a aussi son mot à dire.

p4_hubs_opt
À l’automne 2016, un concours international « Les hubs du Grand Paris, inventons la métropole » va être lancé. Les 131 maires de la métropole ont déjà reçu un appel à candidature afin de soumettre un ou des sites à cette consultation. Les sites sont répartis en deux catégories : ceux qui se trouvent à proximité immédiate d’une future gare et ceux susceptibles d’accueillir des projets d’envergure métropolitaine.
Les quartiers autour des futures gares
Dans les Hauts-de-Seine, deux sites ont le statut particulier de « hubs internationaux » : La Défense et Issy-Val-de-Seine. L’État a d’ores et déjà annoncé qu’il participerait à leur financement, par le biais du Programme d’investissement d’avenir. Les discussions sont en cours avec la métropole et doivent se conclure d’ici la fin juin 2016. Les équipes d’urbanistes et d’architectes seront sélectionnées au printemps 2017 et les projets seront présentés courant 2018.
Les offres des villes seront examinées par un comité technique restreint, qui comprend la préfecture de région, la métropole, la Caisse des Dépôts avec l’assistance technique de l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR). Un comité scientifique donnera également son avis, mais rien n’est prévu pour que la société civile soit consultée.
Les conseils de développement
À l’échelle de la métropole, il est acté qu’un conseil de développement réunisse les représentants de la société civile. Notre fédération régionale (FNE-IDF) et départementale (Environnement 92) ont écrit à Patrick Ollier, président de la métropole du Grand Paris, afin que les associations de défense de l’environnement puissent y siéger.
À l’échelle des territoires (EPT), rien n’est prévu par les textes mais les présidents ont également été sollicités. Val de Seine Vert et plusieurs collectifs d’associations ont écrit aux présidents des nouveaux territoires en leur demandant de mettre en place des structures similaires. Il y a urgence, car nous souhaitons être force de proposition, en particulier sur les deux « hubs internationaux » des Hauts-de-Seine.
Luc Blanchard

………………………………..

Une nouvelle organisation administrative
La métropole du Grand Paris a vu le jour le 1er janvier 2016, elle regroupe Paris et les trois départements de petite couronne, soit 131 communes et 7 millions d’habitants. Les intercommunalités qui existaient dans ce périmètre ont été remplacées par des établissements publics territoriaux (EPT), qui regroupent au moins 300 000 habitants. C’est ainsi que les Hauts-de-Seine ont été découpés en 4 territoires : T2 – Vallée Sud Grand Paris (VSGP), T3 – Grand Paris Seine Ouest (GPSO), T4 – Paris Ouest La Défense (POLD) et T5 – Boucle Nord de Seine (BNS).

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


3 − deux =