La Zone à faibles émissions

Dans la Métropole du Grand Paris, 6 600 décès par an sont imputables à la pollution de l’air ! C’est un problème de santé publique, une urgence sanitaire.

p6_Air-ZFE_opt

Pour agir contre la pollution, la Métropole du Grand Paris (MGP) a adopté en novembre 2018 un Plan Climat Air Énergie. Parmi la quarantaine d’actions prévues par ce plan, il a été décidé de créer une Zone à faibles émissions (ZFE) à l’intérieur de la A86, 79 communes sont concernées.

La ZFE c’est pour juillet 2019

Dès le premier juillet prochain, les véhicules les plus polluants (Crit’Air 5 et non classés) seront interdits de circulation dans la ZFE (de 8h à 20h en semaine). Par la suite, à l’horizon 2030, tous les véhicules à essence suivront. « Cette mesure, précise la MGP, ne vise pas à faire de la Métropole du Grand Paris une zone sans voitures, mais à accélérer le renouvellement du parc de véhicules. » Dès à présent la métropole offre jusqu’à 5 000 euros d’aide pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion électrique, hydrogène, hybride rechargeable ou GNV.

La création de la ZFE marque une prise de conscience : la pollution de l’air due à la circulation automobile doit être jugulée au plus vite. C’est une première étape, mais il importe d’aller plus loin. Ce sont les alternatives à la voiture qui doivent être privilégiées. Dans les villes denses, la marche à pied, les déplacements à vélo ou en transports en commun doivent être la règle et les trajets en voiture l’exception. Ce n’est que de cette manière que nous retrouverons des villes pacifiées, respirables et agréables à vivre.

Luc Blanchard

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + 1 =