La ressourcerie de Chaville

Les ressourceries (ou recycleries) récupèrent les encombrants, les réparent, les réemploient, les transforment, leur redonnent une nouvelle vie et une valeur marchande et sociale. Une cinquième structure s’installe à Chaville en septembre 2019.

L’implantation à Chaville de La P’tite Boutique, 5e ressourcerie du département, est une très bonne nouvelle. Installée à partir de septembre au rez-de-chaussée du centre commercial des Créneaux, La P’tite Boutique, gérée et animée par l’association Espaces (membre d’Emmaüs) dans le cadre d’un chantier d’insertion, sera la première de la communauté d’agglomération GPSO (Grand Paris Seine Ouest). Il est également prévu par la ville le rachat de trois boutiques à des propriétaires privés afin de les réunir et d’aménager différents espaces : une boutique, un coin réparation et un lieu de stockage. C’est peut-être l’émergence d’un Tiers lieu auquel nous assistons à Chaville, « un peu sur le même modèle de la Petite Rockette, à Paris (11e), avec qui le CCAS et l’association Espaces sont en contact1 ». En effet, Étienne Cuny, directeur du CCAS (centre communal d’action sociale) de Chaville entend répondre à la forte demande des habitants concernant le dépôt d’objets usagers, le troc et la réparation : « La P’tite Boutique (d’une surface de 250 m²) n’est que le début de quelque chose qui peut grandir, explique-t-il, la municipalité y voit déjà un café solidaire et un atelier de réparation de vélos ».

« Valoriste », un métier d’avenir

En 2016, les ressourceries employaient au total 3 079 personnes (2 540 en 2015, soit +21 % en un an). Alors que l’enfouissement génère 1 emploi pour 10 000 tonnes et 3 pour l’incinération, le réemploi solidaire et citoyen lui en génère 850 ! C’est 150 fois plus que l’incinération qui est la solution la plus utilisée pour traiter les déchets2. En France, il y a une déchetterie pour 14 000 habitants alors que si l’on compte les ressourceries, Emmaüs, et les recycleries, il n’y a qu’une structure pour 120 000 habitants. Les métiers de « valoristes » sont à n’en pas douter des métiers d’avenir.

En Ile-de-France3, il existe 36 ressourceries très inégalement réparties sur le territoire. Sur les 11 ressourceries parisiennes, 3 sont dans le 20e arrondissement, 3 dans le 14e, une dans le 11e et le 18e, mais aucune dans l’ouest parisien. Même schéma à l’échelle de la région, on dénombre 6 dans le département de Seine-Saint-Denis, 7 dans l’Essonne et 4 dans les Hauts-de-Seine, précisément : Extra-Muros et Bicycl’Aide à Gennevilliers, Recyclab à Bagneux et Le cercle en sursis à Nanterre qui vit les mêmes problèmes que Recyclab à Colombes : la municipalité met fin au bail locatif les obligeant à déménager.

Tout une gamme de ressourceries

Certaines ressourceries se spécialisent ou font œuvre de création à partir de ce qui redevient une matière première, citons pour exemple : la ressourcerie Rejoué, le jouet solidaire, spécialisée dans la récupération des jouets pour enfant, La réserve des arts pour la transformation des déchets en matière première (fils, cuir, tissus, etc.), Artstock, qui valorise les éléments issus de la production artistique. Toutes ont en commun non seulement la volonté de recycler les déchets mais également de créer au sein d’un territoire à l’échelle locale un lieu de sensibilisation à l’environnement, de créativité et d’innovation, mais aussi d’insertion sociale et professionnelle. Et en matière de création d’emplois, le potentiel est énorme.

Naïk Guezel

Un appel est donc lancé aux habitants de Chaville et des villes de GPSO pour la collecte de dons d’objets usagers : vaisselle, livres, jouets, meubles, textile-vêtements, bibelots. La collecte débute le 2 août à la Salle du Doisu (1, rue du Gros Chêne à Chaville), puis début septembre au point de collecte dans le centre commercial des Créneaux (1085, avenue Roger Salengro, ou 22, rue de la Fontaine Henri IV). Retrouvez la liste complète des dons acceptés ainsi que les horaires sur le site de l’association Espaces : www.association-espaces.org.

Connaissez-vous le Pnouf ?

Le Pnouf est certainement l’objet pratique qui représente parfaitement l’action de recycler au sein d’une ressourcerie.
Mélange à partir d’un pneu usagé, de chutes de caoutchouc, de tissus ou de corde et surtout d’imagination créative, voire artistique, le Pnouf se décline dans différentes esthétiques et vient enrichir la gamme du pouf.

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq + = 13