Gare Lisch, Opération Renaissance !

68_p8_gare_lisch_fmt

Inscrite Monument Historique depuis 1985 et laissée à l’abandon par son propriétaire, Réseau Ferré de France, la gare conçue par Juste Lisch pour desservir l’Exposition Universelle de 1878 au Champ-de-Mars veut renaître.

Placé à l’angle de l’Avenue de Suffren et du Quai d’Orsay, le bâtiment est démonté vers 1897 et transféré à Asnières où il abrite les ateliers de la compagnie des chemins de fer de l’ouest, avant d’assurer à partir de 1924 le terminus des trains omnibus Paris-Bois-Colombes. En 1936, l’édifice, devenu obsolète depuis la construction de la nouvelle gare de Bois-Colombes, perd définitivement sa vocation de gare pour multiplier les usages (entrepôt, logement…) jusqu’à désaffectation. RFF/SNCF lorgne alors sur le terrain pour bâtir des logements. Un permis de démolir de ce bâtiment désaffecté est même accordé en avril 1983. Heureusement, une demande de protection auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) est effectuée. Celle-ci est acceptée par arrêté préfectoral en 1985. La gare est désormais protégée mais elle est laissée à l’abandon, son entretien revenant à son propriétaire. Le bâtiment n’étant plus entretenu, il se dégrade au cours du temps.

Cette « ingénierie de l’abandon » d’un bâtiment par son propriétaire rappelle les combats de la Fabrique Gaupillat à Meudon (cf. Lettre n° 57 de novembre 2010, disponible sur www.valdeseinevert.net).

Comme pour Gaupillat, le patrimoine industriel laisse insensible l’architecte des Bâtiments de France Matthieu Cottenceau, qui la considère comme « Un tas de cailloux et un tas de ferraille » (Journal des Arts 02.08.2013).

Mais comme pour Gaupillat, un projet citoyen de réhabilitation à partir d’une « mobilisation digitale » est lancé en 2012. Plus de 5 000 soutiens sur
« Facebook » se rassemblent autour de l’idée de restaurer l’édifice in situ pour en faire une « cité du voyage », lieu auto­financé à même d’accueillir espaces de conférences, de projections, de restauration… à destination des voyageurs, qui forment une large communauté sur Internet.

HIER en 1878… Un lieu dédié aux voyageurs… DEMAIN en 2018… Un lieu dédié au voyage !

Pour les Journées du Patrimoine, venez les retrouver et vous faire raconter l’histoire de ce bâtiment et son projet de reconversion.

www.garelisch.fr/ et
www.facebook.com/GareLisch

Antoine Monnet

FacebookTwitterGoogle+Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + = onze