Vote électronique : l’agonie ?

Il reste 64 communes qui votent électroniquement en France, le nombre diminue constamment mais lentement et les Hauts-de-Seine est le département qui les utilise le plus en France, particulièrement dans le Val de Seine.

p7_breve

Depuis 2008 un moratoire empêche de nouvelles communes de passer au vote électronique. On ne peut pas remplacer les machines défectueuses donc le retour à un vote papier est inéluctable. Ainsi Bois-Colombes a dû abandonner le vote électronique à cette élection présidentielle car elle ne pouvait réparer une machine.

Ces machines contribuent à l’opacité des votes et éloignent les citoyens de la participation électorale. Les comptabilisations manuelles sont bien préférables. Sauf qu’il y a un mouvement profond de désinvestissement des bureaux de vote par les représentants des candidats et que les citoyens disponibles un dimanche soir à 20 heures pour dépouiller sont plus rares qu’un vélocycliste qui s’arrête dans son sas au feu rouge.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


4 + deux =