Recours contre la déclaration d’utilité publique

Le 20  décembre  2010, le préfet des Hauts-de- Seine a déclaré « d’utilité publique »  le  projet  départemental d’aménagement de la rive gauche de Seine entre le pont de Sèvres et le périphérique. Ainsi ce projet d’un autre âge, qui vise à élargir la route à 2×2 voies et à bétonner les berges est va- lidé ! Le collectif des associations de défense de l’environnement du Val de Seine, les coproprié- taires expropriés et les riverains contestent le caractère « d’utilité publique » de ce mauvais aména- gement. Nous avons élaboré un contre-projet qui a été plébiscité par la population mais le Conseil général n’a tenu aucun compte de la consultation préalable et a imposé son projet.

Lors de l’enquête publique le com- missaire enquêteur, reprenant une partie de nos arguments, a émis une réserve concernant les aména- gements cyclables. Le Conseil gé- néral a modifié son aménagement à la marge et le préfet a considéré que la réserve était levée, ce n’est pas notre avis. Sur le fond et sur la forme nous réclamons aujourd’hui justice devant les tribunaux.

Luc Blanchard.

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


× 1 = cinq