Quel avenir pour la place Bir-Hakeim ?

Alors que les projets immobiliers battent de l’aile, l’espoir de renaturer cette place renaît.

A Billancourt, il reste deux dernières friches industrielles sur les anciens terrains des usines Renault : le centre de l’île Seguin, où la ville de Boulogne est toujours engagée dans des négociations avec le groupe Bouygues pour la construction de 100 000 m2 de bureaux et un terrain de 5  000  m2 proche de la place Bir-Hakeim qui accueillait des parkings en étages et un immeuble administratif de Renault.

En vue des JO 2024, il était prévu d’y construire un Palais des Sports d’au moins 5 000 places destinées aux compétitions de « e-sport ».

Le temps passant, la perspective des JO a été abandonnée mais pas le projet de Palais des Sports, destiné depuis à accueillir l’équipe professionnelle de basket de Boulogne-Levallois (alias Metropolitans 92) largement subventionnée en 2023 par la ville de Boulogne et par l’intercommunalité GPSO.

Un palais contesté

Un collectif d’associations et d’habitants s’est constitué en 2020 pour s’opposer à ce projet à la localisation inadaptée, contraire à la lutte contre le réchauffement climatique qui nécessite la végétalisation dans cette zone dense de la ville et au manque manifeste de concertation des habitants.

Image produite par le collectif Bir-Hakeim

Un recours contentieux portant sur des modifications du PLU de la ville et traitant particulièrement ce terrain est toujours en attente de jugement au Tribunal administratif de Nanterre.Par ailleurs, les Met’s 92, proches du titre de champion de France l’an dernier, sont en déconfiture, classés 18e sur 18 équipes après avoir été proches du dépôt de bilan en juillet suite aux départs aux Etats-Unis de ses meilleurs éléments, dont Victor Wembanyama.

Est-ce dû aux mauvais résultats des Met’s, aux incertitudes financières sur l’île Seguin ou à une prise de conscience (tardive) de la municipalité de la nécessité de créer un véritable ilot de fraîcheur arboré en pleine terre sur ces 5 000 m2 proches du grand ensemble de logements du pont de Sèvres ? Toujours est-il que le projet de Palais des sports paraît vraiment au point mort ! Même si le budget de la Ville réserve encore 72M€ pour cet ilot urbain, il semble que rien ne devrait bouger avant 2025 sur cette dernière friche en cœur de ville, fermée au public et utilisée depuis quelques semaines comme espace logistique pour les travaux du voisinage.

Remi Lescoeur

…………..

Nos cartes de paysage

Modélisation réalisée par Environnement 92

Nous avons présenté dans le précédent numéro (#108, septembre 2023) les cartes de paysage mises en ligne par notre fédération FNE Ile-de-France. Elles permettent de cartographier les espaces de nature à l’échelle de l’arbre. L’étape suivante consiste à modéliser les déplacements des espèces animales de façon à déterminer les espaces à enjeux qu’il est urgent de renaturer pour adapter nos villes au changement climatique. La place Bir-Hakeim à Boulogne-Billancourt est un bon exemple. Située à 800 mètres des berges de Seine, cette place pourrait accueillir un espace de nature et créer un poumon vert au cœur de la ville. La modélisation du déplacement des espèces animales, réalisée par Environnement 92, montre que ce nouvel espace de nature permettrait à la mésange charbonnière de reconquérir un quartier de ville particulièrement dense.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


× 4 = vingt huit