La gare Lisch enfin sauvée ?

La Ville d’Asnières-sur-Seine a décidé d’acquérir le site afin d’y mener une réhabilitation du bâti et d’y développer à terme un nouvel usage encore imprécis.

La gare du Champ de Mars est aussi nommée gare des Carbonnets car sise impasse des Carbonnets à Asnières-sur-Seine ou Gare Lisch du nom de Jules Lisch, son architecte, qui a fait construire la station Javel à Paris si vous voulez voir aujourd’hui à quoi ça peut ressembler.

La gare est l’ancien terminus de la ligne ferroviaire desservant les expositions universelles de 1878 et de 1889, installée sur le Champ-de-Mars à Paris.

Ce bâtiment, offre une architecture de la fin du XIXème où les constructions métalliques ont pris un essor considérable avec Eiffel et Seyrig notamment.

Elle est située à quelques mètres de la Gare de Bois-Colombes qui accueillera une future gare du Grand Paris Express, dans le quartier des Bourguignons, très animé et commercial1.

Antoine Monnet, administrateur de Val de Seine Vert, et passionné de patrimoine industriel, sonnait l’alerte dans nos colonnes début 2012 : « Le bâtiment est démonté vers 1897 et transféré à Asnières où il abrite les ateliers de la compagnie des chemins de fer de l’ouest, avant d’assurer à partir de 1924 le terminus des trains omnibus Paris-Bois-Colombes. En 1936, l’édifice, devenu obsolète depuis la construction de la nouvelle gare de Bois-Colombes, perd définitivement sa vocation de gare pour multiplier les usages (entrepôt, logement…) jusqu’à désaffectation. RFF/SNCF lorgne alors sur le terrain pour bâtir des logements.

Un permis de démolir de ce bâtiment désaffecté est même accordé en avril 1983. Heureusement, une demande de protection auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) est effectuée. Celle-ci est acceptée par arrêté préfectoral en 1985. La gare est désormais protégée mais elle est laissée à l’abandon, son entretien revenant à son propriétaire. »

La SNCF, en lien avec la Ville d’Asnières-sur-Seine, a présenté en 2018 ce site dans l’appel à projets « Inventons la Métropole du Grand Paris 2 », organisé par la Métropole du Grand Paris. Le jury a retenu en juin 2019 un projet proposant la réhabilitation du bâtiment pour y permettre l’installation d’activités de tiers-lieu autour du thème du voyage. La pandémie a mis au tapis ce projet.

Aujourd’hui la Gare est proche de la ruine totale.

Frédéric Puzin

1 où ma petite fille va à la crèche, curieusement désignée sous le terme d’ « Armagnacs ».

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


4 − = un