CARAMBA ENCORE RATÉ !

p1_seguin_fmt

La célèbre expression utilisée par le créateur de Tintin dans L’Oreille cassée, « caramba encore raté » s’applique à merveille à la saga de l’île Seguin. Pinault, Bolloré, Nouvel, Portzamparc s’y sont cassés les dents et c’est maintenant le groupement DBS (Vinci, Icade et Hines) qui perd la main. Lors du conseil municipal du 15 avril 2021, Pierre-Christophe Baguet, le maire de Boulogne-Billancourt, a annoncé que la promesse de vente à DBS n’avait pas été prolongée. C’est Bouygues qui reprend le flambeau et qui se propose d’implanter sur l’île le campus de sa filiale Bouygues Telecom !

Ce nouvel acteur fera-il les mêmes erreurs que ces prédécesseurs en sortant de son chapeau un projet clef en main, déconnecté des réalités ? Il serait temps d’ouvrir une vraie concertation pour un projet qui tienne compte de l’urgence écologique. La ville de Boulogne-Billancourt ne doit plus être le seul interlocuteur des promoteurs, l’avenir de l’île doit intéresser la métropole, la région, l’État et bien sûr les citoyens.

Val de Seine Vert

…………………………………………………………………

Val de Seine Vert veut saluer la mémoire de monsieur Gauthier Mougin, 1er adjoint au Maire de Boulogne-Billancourt chargé de l’Urbanisme et de l’Immobilier, qui vient de nous quitter. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Nos conceptions de l’urbanisme comme des moyens de la transition écologique étaient différentes mais il est toujours intéressant d’écouter et de comprendre des points de vue étayés.

Gauthier Mougin présidait, notamment, avec un engagement jamais mis en défaut, le comité de suivi pour l’aménagement de l’île Seguin où nous étions amenés à échanger régulièrement.

Ce comité de suivi fait suite au protocole transactionnel qui a été passé entre plusieurs associations dont Val de Seine Vert et qui marquait une évolution favorable dans le sens d’une forte diminution de l’emprise bâtie sur l’île. Nous avions aussi obtenu la création d’un jardin de 15 000 M2 et sa libre accessibilité 7 jours sur 7 ainsi que la création d’un lieu de la mémoire ouvrière de l’Ile. Cet accord a été signé fin 2018.

Le retrait de DBS de l’Ile Seguin ne doit pas affecter la régularité des réunions du comité de suivi que nous estimons toujours nécessaires. Le dialogue avec la Ville est indispensable.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 2 = onze